Association pour la Promotion des Langues via la Lexicographie et l’Open Data

Les publics visés

Le public intéressé pourra être très varié :

Cela pourra représenter un formidable ensemble de données et d’outils gratuits au service des étudiants ou des systèmes universitaires de pays à faibles revenus, leur permettant de mettre aussi en œuvre des projets linguistiques locaux bon marché. Les universitaires de pays défavorisés pourraient ainsi mieux recenser certains dialectes pour leur donner une visibilité, les faire connaître et étudier. Cela vaudra également pour les pays ou institutions qui voudraient promouvoir des langues faiblement représentatives au niveau mondial (par exemple le bulgare ou le norvégien). Le fait d’avoir des ressources en ligne très complètes permettrait d’en promouvoir la découverte ou l’apprentissage.

La recherche privée ou publique de nos pays constitue aussi une des cibles de nos ressources. On citera, par exemple, l’aide à la traduction ou la traduction automatique aussi bien que l’analyse automatique de texte.

Des entreprises, telles des start-up, pourront avoir des bases lexicographiques gratuitement pour créer des applications de toutes natures. Cela leur permettra d’avoir des données fiables pour certains travaux de localisation (internationalisation des interfaces) ou encore dans le domaines des jeux basés sur la manipulation des mots pour ne citer que des utilisations potentielles évidentes de nos travaux.

Les traducteurs professionnels sur notre site un dictionnaire multilingue très complet et évolutif contrairement à leurs équivalents papier.

Nous espérons ainsi avoir un impact positif sur certains secteurs économiques et culturels en démocratisant ces ressources.

Par contre on peut nous considérer comme complémentaires à toute la lignée des sites Wikipédia sans en avoir ni les mêmes buts ni les mêmes contraintes. En effet, nous ne cherchons pas à être une encyclopédie, c’est-à-dire à refaire ce que eux font déjà. Notre approche est purement basée sur la lexicographie, l’aide à l’analyse grammaticale ou sémantique. On ne cherchera pas à proposer des articles complets et exhaustifs pour décrire la ou les définitions d’un mot. C’est le rôle d’une encyclopédie. Nous nous en tiendrons au principe du dictionnaire.